lundi 15 octobre 2018

Bilan des 2 premiers mois en Corée du Sud

Hello World, ici Séoul.



Ça y est, nous avons dépassé les deux mois à Séoul.


Etant donné que les mêmes questions reviennent beaucoup en MP et Instagram, j'ai eu envie d'y répondre, mais compte tenu de mes bavardages incessants un seul article serait trop long. 

Du coup, procédons en deux étapes, aujourd'hui, je vous développe un point particulier celui qui semble omniprésent : 

Ma famille et mes amis me manquent ils depuis que je suis expatriée?


Et la semaine prochaine, nous ferons un bilan plus général sous forme de liste Bons côtés/ Mauvais côtés. Deal? 

Malheureusement, vous avez aussi peu le choix que l'Herbizarre que j'ai enfin réussi à faire évoluer dans Pokémon Go (et ouais Ginette, j'y joue encore... ........ ). 

Ma Famille : 


Oui, et Non.

Je m'explique : Je m'estime très proche de ma famille, nous sommes peu nombreux et plutôt soudés, ma soeur tout particulièrement est la prunelle de mes yeux (tu lui fais un truc de travers et tu te rendras compte que je suis la fille spirituelle de Putin). 

Malgré tout,  je n'ai pas encore eu un coup de blues en particulier. 

Je n'habitais plus avec ma famille, déjà en France, et nous n'avions pas l'occasion de nous voir toutes les semaines (une partie d'entre nous habite même en Bulgarie, je suis donc habituée à la distance). Dès lors, l'absence physique ne s'est pas faite ressentir immédiatement... et Puis, nous, nous écrivons tous les jours quasiment (Merci Dieu Internet) ce qui atténue encore le manque.

La technologie actuelle permet de voir leurs visages, d'entendre leur voix et de recevoir les photos en quelques secondes, c'est d'une grande aide. Quand j'ai quitté la Bulgarie en 1997 (je vous l'avais dit que j'avais 100 ans), c'était très différent, les communications étaient comptées et uniquement vocales. 

Peut être que cette expérience fait que je vis la distance assez facilement (alors que deux semaines sans M. et je me tors de douleurs à terre... les attentes des relations amoureuses et familiales sont différentes). 

Pour autant, ai-je souffert de ne pas être là pour les 50 ans de ma maman et les 20 ans de ma petite soeur? Oui. Définitivement. Ce n'était pas les journées les plus joyeuses de la vie. 
J'ai envie que ma maman me serre dans ses bras et me papouille les cheveux, qu'elle me fasse à manger car ce n'est jamais meilleur que quand elle cuisine (laissez tomber, je ne grandirai jamais plus que mon état de grimlins actuel).
J'ai envie de regarder une série avec ma soeur pour commenter toutes les deux secondes en grignotant des cochonneries. J'ai envie d'être là pour les soutenir dans les marches à gravir.
J'ai envie de voir ma tante et sa famille évoluer car ils changent tous si vite, surtout ses deux jeunes enfants, et elle évolue en même temps qu'eux pour devenir une meilleure personne encore.

Les moments passés ensemble, même quand on se disputait, sont d'autant plus précieux maintenant et savoir qu'il y aura un trou de 3 ans dans nos relations physiques est ce qui, je pense, me fait le plus mal. 3 ans, c'est peu et tellement long quand il s'agit de ceux qu'on aime!

Mais il reste les messages et coups de téléphone. 

Et écoutez, c'est déjà une chance!

Est ce que j'en suis à un véritable coup de déprime? non. J'estime que je suis extrêmement chanceuse d'être là où je suis, et je vis des tas choses qui me tiennent occupée. C'est plus simple, je trouve, quand on est celui qui part vivre des aventures. Qui plus est, je ne suis pas seule puisque mon chéri est à mes côtés, au quotidien, et bien plus qu'un endroit, M. est mon foyer, ma batterie humaine, s'il est là, je peux encore marcher des siècles. Je pense que ça joue énormément, je ne me sens jamais seule, sans lui, l'absence de ma famille serait bien plus pénible!

En attendant, je n'ai jamais douté, jamais même imaginé que la distance géographique puisse installer une distance émotionnelle. Ma famille c'est une Team, quoi qu'il arrive, nous sommes un tout.



Mes Amis : 


Là, c'est différent,  j'ai toujours été indépendante, je ne pense pas souvent à donner des nouvelles, même pour ma famille les messages quotidiens ne sont souvent qu'un smiley ou un mot d'amour. 

Néanmoins, ça ne veut pas dire que je ne suis pas sociable, que je n'aime pas sortir ( HAHA ceux qui me connaissent savent que je suis la Queen de la Night) et surtout que je ne tiens pas aux gens autour de moi...  

Cette caractéristique, assez égoïste j'en suis consciente, m'est permise par mes amis, amis formidables qui comprennent du mieux qu'ils peuvent que je les aime où que je sois et même si je n'ai pas écris en 2, 4 ou même 6 mois!

Mes amis envoient si souvent les premiers messages pour me demander si tout va bien car ils se doutent aujourd'hui que ma tête de linotte n'y pensera pas tout de suite d'elle même, bien qu'elle ait pensé à eux 5 fois ces trois derniers jours.

De toute façon, j'ai les meilleurs amis du monde. la communauté de l'anneau mais avec une moyenne de taille plus importante (et pourtant je suis plus hobbit qu'elfe, mais mes potes ont pas mal le gène géant). 

Je le savais déjà mais ce voyage prolongé ne fait que le confirmer car ils m'acceptent, je crois, telle que je suis et surtout, ils comprennent que je n'ai pas besoin de leur écrire ou de les voir tous les jours pour les aimer, et si je ne suis pas très forte pour donner des nouvelles très régulièrement, je pense être douée en amour, et pour faire comprendre que j'aime.

Donc la réponse est la même... Oui j'ai envie de prendre des apéros avec les copains, oui j'ai envie d'aller danser avec eux, oui j'ai envie de nos diners papotages, mais non, je ne suis pas encore en PLS dans mon lit à sangloter.

À mon sens si la peur d'être seul est ce qui vous bloque pour une expérience, vous devriez la dépasser, ce n'est pas une malédiction que d'être seul, ce n'est pas mon cas aujourd'hui mais je suis la pro du ciné toute seule, des balades et soirées en tête à tête avec moi même.

Tout particulièrement, la première fois que je suis venue en Corée, j'ai débarqué seule seublarde, sac à dos en option tel Dora l'exploratrice!

La sensation d'être seul est finalement liée à l'ennui je pense, se tenir occupé n'est pas SI compliqué. Vous pouvez le faire, vus êtes suffisamment intéressants pour vous passionner. 

Et en fait, je trouve même ça excitant de savoir qu'une partie de nos amis vont nous rejoindre ici, les dates sont déjà en cours de négociation! Le temps que nous passerons ensemble sera plus court mais il sera aussi plus intense, un peu comme un cadeau et nous, nous en souviendrons pour toujours.

La chose qui me fait un peu de peine est que certains de mes amis proches vivent des moments importants en ce moment, passage du CAPA, préparatifs d'un mariage, grossesse... et pour cela, j'aurais aimé être présente (surtout que je suis demoiselle d'honneur, checkez bien ça mes bichons!).
Là encore il y a des façons de compenser, je prépare déjà le panier cadeau de mariage que nous allons ramener aux copains, et ça me mets jouasse!! 

J'ai bien conscience que cet état peut de ne pas durer, peut être que bientôt je larmoierai en regardant Gilmore Girls, mais pour le moment je tiens plutôt bien le coup!!



Allez, je vous fais des bisous mes bichons,
Prenez soin de vous!

Y.P
Séoul J+69

lundi 8 octobre 2018

Premier test de produits beauté coréens (et bla-bla)


Hey crew,




Comme promis sur Instagram, voici le premier article concernant la cosmétique coréenne!

Je vous ai fait ça sous forme de vidéo, histoire de changer le média de temps en temps et garder un peu le rythme!


N'hésitez pas à agrandir, c'est de la HD!





La prochaine vidéo sera plus centrée sur le côté maquillage qui est plutôt fun en Corée également!

En attendant, n'oubliez pas que tous ces produits sont là pour nous sublimer, et non pour nous cacher et effacer ce que nous sommes! la beauté vient sous toutes sortes de formes et de couleurs, et surtout il n'y aura jamais de beauté là où l'on ne d'assume pas et là où l'on se déteste!

Bien sur que la confiance n'est pas forcément innée, mois aussi je suis pleines d'insécurités, mais je travaille là dessus plutôt que de me planquer et honnêtement, c'est tellement plus agréable de s'accepter (et je suis encore loin d'y être parfaitement arrivée). 




lundi 24 septembre 2018

Installation en Corée, suite et... suite.

Hew crew!

Déjà, deux secondes pour vous rappeler que ce blog est optimisé pour les ordinateurs et non pour les téléphones, il y est bien plus joli!

Je profite d'une journée pluvieuse et toute cozy pour écrire cet article en avance puisqu'au moment où vous lirez ces mots (pour les plus assidus, et je sais qu'il y en a quelques un.... ma petite soeur est mon meilleur atout <3 ) JE SERAI AU JAPON! HE HE HE

Du coup, que disais je? Oui, l'article sur l'aménagement de notre appartement séoulite. 



appartement coréen d'instagrameuse cocooning cozy cozy


Bah oui, par ce qu'avoir un appartement, ce n'est que le début! On replace dans le contexte pour les fifous qui prennent en cours : nous avons eu l'appartement de nos rêves, oui, certes mais il était vide! 

(Or, la dernière fois que j'ai fait du camping ça remonte à presque 10 ans et j'avais décidé de ne pas recommencer... Et oui, camping de l'ile d'yeux, nous ne nous reverrons JAMAIS, ne pleure pas!).

Dans la Timeline, on se situe au moment de la réception de la caution par les propriétaires, qui nous accordait le droit de nous installer dans l'appartement, soit le 16 Aout, or, nous avions un Airbnb jusqu'au Samedi 18! 

Pauvres fous, nous pensions être dans les temps! HA HA non.

Bien mignons, nous nous étions organisés, nous avions visité l'Ikea du coin en amont. 

D'ailleurs à ce sujet, Ikea en Corée c'est une torture pure et simple, imaginez un monde digne de Disneyland un Samedi de juillet, enfermé dans un hangar, avec des notions de politesses toutes coréennes (le catch, la bousculade et la mise à mort par piétinement sont donc permis), et ça, situé à environ 100 millions d'années lumières de Séoul...

pour que visualisiez, ce coin là était plutôt calme. Ikea sortie plaisir du WE.

Bref, bonheur! Nous avions donc fait notre choix et conservé précieusement les références, aussi à la seconde où le feu vert nous a été donné, nous avons commandé en ligne les précieux bien, et là, premier obstacle...... les livraisons Ikea (du moins en Corée du Sud) ne se font pas dans les deux ou trois jours... non, il fallait attendre le lundi 20! 

Bon, ok, c'est notre faute, il fallait prévoir plus large sur le AirBnb, ok, et puis finalement j'étais contente de pouvoir faire découvrir Hongdae à M. qui ne connaissait pas ce quartier. 

Sauf que. sauf que, sauf que. Vous saviez, vous, que quand on achète un lit sur Ikea, les lattes et/ou le sommier ne sont pas NECESSAIREMENT inclus dans l'achat?


Et bien nous, non. 

S'en est donc suivit 10 jours de roupillon sur un matelas à même le sol, et la promesse de ne plus jamais se faire avoir et de rester loin d'Ikea.... 

Pourquoi 10 jours? pour cause de retard de livraison d'Ikea et de quelques jours perdus à essayer de trouver des lattes dans les magasins de meubles autour de nous. Nous avons fini par baisser les bras face aux visages stupéfaits des vendeurs quand on leur expliquait que oui, oui nous voulions des lattes mais que non, non nous ne voulions pas le lit qui allait avec. 

La morale de l'histoire? Encore une fois, en Corée prévoyez large sur les délais, vraiment, même pour acheter une chaise de bureau en department store, il nous a fallut attendre une livraison une semaine, sans pouvoir repartir avec la chaise le jour même comme nous l'avions proposé... Celà dit, en mettant de côté Ikea, nous avons été plus que satisfaits des services fournis, et tout particulièrement par le corner Livart du department store de Yongsan, qui nous a proposé une livraison relativement rapide et un assemblage gratuit des meubles livrés.

Malgré quelques délais, ce fut un plaisir d'aménager cet appartement, nous n'avons pas encore totalement fini mais il est aujourd'hui plus qu'habitable et nous profitons avec plaisir de notre dressing merveilleux...  #LUXURY

Sur ces belles paroles, voici une photo d'un bichon sauvage qui découvre les mignoneries coréennes :


Allez, à Lundi prochain, j'essaierai de sortir une petite vidéo et je file faire ma valise pour Tokyo!!

Y.P
Séoul - J+47



lundi 17 septembre 2018

Recherche d'appartement en Corée du Sud!

Hey crew!


On est parti sur un petit rendez vous hebdomadaire le Lundi? Allez, on est parti! Et aujourd'hui, on se lance dans un truc nouveau, les vidéos Youtube Youhouuuuu *musique victorieuse* ! 

je vous laisse regarder et on développe par écrit plus bas :)
(psst agrandissez la vidéo c'est du HD les gars!)



Aujourd'hui, on se retrouve pour parler de la recherche d''appartement à Séoul! 


Beaucoup de mes amis et des bichons sur Instagram semblaient assez inquiets à ce sujet... Bizarrement nous ne l'étions pas du tout (pas assez?).

Il faut dire que nous avions fait ça bien... j'avais lu à peu près tous les articles et blogs possibles à ce sujet et regardé toutes les vidéos Youtube, même celles dans des langues dont je ne comprends pas une seule syllabe.

Du coup, je savais qu'on pouvait rencontrer quelques difficultés, et nous avons pensé être très futés en tentant une stratégie différente de nos collègues expat' : contacter des agences immobilières en amont de notre arrivée! 

(Nous ne voulions pas miser sur les applications immobilières comme JigBang ou craigslist (même si nous les avons consultées, car mes copines coréennes me les ont déconseillées comme n'étant pas fiables).

ECHEC, ECHEC, ECHEC! bah oui, ça ne fonctionne que si nous pouvons dénicher des contacts, or, nous n'en avons trouvé que très peu et encore moins de fiables (coucou le monsieur qui ne voulait pas nous donner ses tarifs??)

Alors oui, quand je dis que nous ne trouvions pas de contacts, la vérité est que nous trouvions des téléphones mais qu'avec notre coréen LV6 option Kdramas ça ne passait pas! Nous cherchions donc des mails, et à priori les agents coréens ne fonctionnent pas ainsi.

Malgré notre stratégie, à la veille de notre départ nous n'avions des rendez vous qu'avec un seul agent (Ace Rent) et un contact du travail de Maxime pour un seul appartement. 

Du coup, un peu blasés nous avons contactés un agent dont les appartements nous plaisaient vraiment beaucoup sur le site SEOUL HOMES malgré les mises en garde des copines...

Gangnam, plus sympa pour sortir que pour y vivre, d'après nous.


Grand bien nous a pris puisque cette personne s'est avérée être le plus gentil des bichons : Erin.
En 3/4 jours, elle nous a trouvé une bonne dizaine d'appartements à visiter et tous entraient à peu près dans nos critères et quartiers (pour les détails sur ce point je vous laisse regarder la vidéo).

En une seule journée nous avions trouvé l'appartement de nos rêves mais voilà, quelqu'un d'autre souhaitait aussi se positionner dessus... 

Quelqu'un qui est coréen... 

Et c'est là qu'Erin a été formidable, elle a soutenu notre dossier comme une lionne alors même que l'autre personne était également son client (tout simplement car elle est entrée en discussion avec nous en premier et estimait qu'il était dès lors normal que nous soyons prioritaires sans que notre statut d'étrangers ne nous freine).

Car oui, nous avons été désavantagés... nous n'avions pas encore un compte en banque coréen, les transactions internationales nous prenaient encore beaucoup de temps, surtout pour les grosses sommes (et notre caution est de 20 000 000 de won, donc oui j'estime qu'il s'agit de grosses sommes).

Or, les propriétaires souhaitaient une avance pour sécuriser l'appartement pour être certains que nous ne nous rétracterions pas et nous, nous avions peur de nous faire arnaquer, que les propriétaires s'enfuient avec nos 20 000 000 de won... Erin a alors proposé de nous prêter l'avance pour que le virement aille plus vite entre deux comptes coréen, et là j'ai honte, mais même si nous avons accepté, je dois avouer que notre méfiance a augmenté...

Est ce possible? de la gentillesse gratuite? pourquoi fait elle ça? Est ce pour mieux nous mettre en confiance pour mieux nous arnaquer? bah oui, quand même, ce n'est pas rien puisque les proprios ont le droit de garder cette avance si on se rétracte...

Et bien non, non, non!! Elle ne nous a rien fait signé quant à notre "dette", nous a fait confiance et nous a accompagné dans nos démarches, a écrit le contrat en coréen et en anglais ( et apparemment ce n'est vraiment pas si fréquent en Corée, vraiment pas). 

Bref, elle a été parfaite... comme notre appartement (je vous laisse voir la vidéo hihi)

Ça nous a beaucoup fait réfléchir et je pense même à vous écrire un article sur cette "gentillesse" qui nous questionne toujours autant (car non Erin n'est pas notre seul exemple)... Les coréens sont ils une espèce extraterrestre à part que nous ne méritons pas? Ou est ce que nous, français tout particulièrement, nous sommes perdus...

Toujours est il qu'avec toute ces aventures, et l'achat des meubles indispensables (LE LIT, LE LIT, LE LIT, SURTOUT LE LIT) nous n'avons pas pu entrer dans l'appartement dans les 10 jours que nous avions prévu... nous avons donc dû louer un autre Airbnb pour quelques jours de plus et entrer dans l'appartement au bout d'une quinzaine de jours sur place...  Mais aujourd'hui il est meublé presque entièrement et nous l'aimons d'amour!

#home, la vue du bureau/chambre d'amie de notre appartement à Séoul.


Allez, sur cet article particulièrement long (mais bon, on ne trouve pas d'appartement en claquant des doigts!!) je vous fais des bisous les bichons! 

À Lundi prochain!
Y.P - Séoul J+40

Comment joindre Erin :



lundi 10 septembre 2018

Anecdotes de tous les jours

Hey crew!


Pour ce début de semaine, j'avais envie d'introduire une nouvelle "rubrique" sur ce blog: 

L'expatriation, qui plus est à l'autre bout du monde dans un pays aussi différent de la France qu'est la Corée du Sud entraine indubitablement des situations un peu cocasses... D'autant plus quand on a ma maladresse et qu'on n'est pas capable de rester focus plus de 5 min consécutives sur les problèmes terriens.

Du coup, M et moi rions pas mal au quotidien de nos petites aventures et j'ai pensé qu'elles pouvaient être interessantes pour les amoureux de l'expatriation et de la Corée... du coup voici la rubrique "Everyday" où je partagerai nos moments de vie...


Pour inaugurer cette bébé catégorie revenons à nos premiers jours à Séoul.

Nous n'étions en Corée du Sud que depuis une semaine et avions loué un Airbnb pour 10 jours, le temps, pensions nous, de trouver un appartement mais M. lui, ne disposait que d'une semaine de vacances avant de reprendre le travail... 

Dès lors, nous attaquions notre deuxième semaine sur place, lui déterminé à faire sa place et moi, un peu dans un flou entre le changement de vie, le nouveau pays et l'absence d'activité universitaire ou salariale dictant mon planning (ce qui, soyons honnête est assez nouveau pour moi).

En bonne petite fée du logis (NON) je décidais de mettre nos affaires en ordre en commençant par faire tourner une machine à laver dès 8 heures du matin... 

je décidais, mais étais finalement confrontée à ça, avec pour toute arme mon coréen niveau Drama Oppa saranghae...


Voilà, vous les voyez tous les boutons là? 

bien... sachant que chaque mauvaise combinaison de boutons se voyait récompensée par des hurlements de la machine proche de ce que j'imagine des beuglantes d'Harry Potter, j'ai passés  45 minutes très longues et inconfortables (pour cause d'instalation de ma personne à même le sol) pendant lesquelles j'imaginais les voisins débarquant pour me crier dessus à cause du bruit ou PIRE mes petites robes réduites en charpie...

Toujours est il que 3/4 d'heure plus tard la machine semblait lancée dans ce qui semblait être un cycle normal et je m'apprêtais à vivre ma vie d'asticot quand SOUDAIN ( mais vraiment très très SOUDAIN) une voix d'homme s'est faite entendre dans le studio....

PANIQUE bien sur, quelqu'un est il entré sans que je ne l'entende? Sont ce les voisins qui viennent bien m'étriper à cause des cris de douleurs de la machine à laver? Trump s'est trompé et a confondu le Nord et le Sud en déclarant la guerre... 

Bref forcément, la fin est proche et je suis toujours avachie à terre... le discours se prolonge, le type qui parle n'a décidément pas l'air affolé et de ma position j'ai dans mon champ de vision la totalité de l'appartement (et les voisins ne sont pas là).

À force de me tortiller j'ai fini par repérer une sorte d'enceinte intégrée au plafond et par laquelle semblait sortir la voix... j'ai fait la morte jusqu'à ce que cette dernière se taise tout en me demandant, quand même si j'avais le temps pour un dernier Kimpab avant la fin du monde...

Mon coeur a enfin accepté de se calmer et ma machine de se finir sans que les missiles ou les T rex n'atteignent Séoul et j'ai fini par ne plus tellement penser à l'anecdote, jusqu'à notre déménagement dans ce qui est aujourd'hui notre chez nous et que l'incident de la voix ne se reproduise (mais c'est une dame à présent)... 

Depuis j'ai appris qu'il s'agit simplement d'une sorte de bulletin d'information propre aux immeubles et qui tiennent au courant par exemple de la réparation de l'ascenseur ou du fait que tel jours les gardiens seront absents... je ne sais en revanche pas si ce genre de bulletin est commun aux immeubles coréens ou simplement aux grandes tours ou encore si c'est mon esprit malade qui divague....

Couché de soleil sur Séoul, au Yeouido Han Gan Park

Les anecdotes de ce genre sont nombreuses pour nous (et encore celle ci est soft) et j'imagine pour tous les expatriés, n'hésitez pas à me faire savoir ici ou sur Instagram si cette Rubrique vous intéresse et si vous souhaitez la lire régulièrement!

En attendant, je vous embrasse et ai hate de partager mes premières vidéos avec vous!

Y.P
____
Séoul J+34